Le Président Trump agace même les sociétés aux États-Unis Des Tweets qui dérangent

Partagez sur les réseaux sociaux

Le 11 septembre 2018 Par Richard Desrochers

Dimanche dernier, le président Donald Trump a présenté à Twitter une déclaration concernant la variante de cross-over Ford de la nouvelle Focus.

Le président Trump a tweeté : « Ford a brutalement tué un projet de vente d’un petit véhicule de fabrication chinoise aux États-Unis en raison de la perspective d’une hausse des tarifs américains ». CNBC. Ce n’est que le début. Cette voiture peut maintenant être CONSTRUITE AUX É.-U. et Ford ne paiera aucun tarif!

Une voiture qui n’est pas destinée aux marchés nord-américains

Bien que techniquement le président n’ait pas tort, Ford a rétorqué qu’ils n’avaient toujours pas l’intention de construire ou de vendre la nouvelle Focus Active en Amérique du Nord.

Le porte-parole de Ford, Mike Levine, a répondu au président sur Twitter : « Il ne serait pas rentable de construire le Focus Active aux États-Unis, compte tenu d’une production de moins de 50 000 unités et de son segment concurrentiel.

Ford a tué son plan de vendre le Focus Active en Amérique du Nord le 31 août en réponse directe au tarif de 25 % de l’administration Trump sur les véhicules assemblés et importés de Chine. Le Focus Active sera toujours vendu sur d’autres marchés non soumis au tarif.  Ford construit le marché nord-américain Focus à Wayne assemblage au Michigan, mais cette usine va maintenant construire le nouveau pick-up intermédiaire Ranger et le VUS Bronco.

Transfert de production de la chine vers les États-Unis

Ford avait originellement prévu de transférer la production de Focus au Mexique, mais la société a plutôt transféré toute la production de Focus vers la Chine. La décision d’abandonner le Focus Active pour les États-Unis ne devrait pas nuire à Ford dans un avenir proche, compte tenu du volume de ventes projeté relativement faible et de la forte demande de camions et de cross-overs plus gros.

Ford offrira toujours la sous-compacte Fiesta aux États-Unis jusqu’en 2019, ainsi que la berline Fusion jusqu’en 2020 au moins, avec le potentiel de survivre en tant que concurrent de cross-over à la Subaru Outback. Le Taurus sera le premier de la gamme de voitures actuelle de Ford à partir en mars 2019.  Pour preuve que les guerres commerciales ne rapportent pas à personne.